Après l’« agneau de Charlevoix », le « cidre de glace du Québec » et le « vin de glace du Québec », le « maïs sucré de Neuville » est officiellement entré dans le club sélect des produits qui affichent le sceau IGP (indication géographique protégée) en juin dernier. Pour l’essentiel, la qualité du blé d’Inde neuvillois tient à la composition particulière du sol de la localité, à un microclimat créé par la configuration des terres agricoles qui sont à l’abri du vent et qui emmagasinent, grâce à leur contenu en pierres, la chaleur du soleil, de même qu’au savoir-faire des producteurs, qui le cultivent depuis 1668. Puissant outil de développement des marchés, l’IGP a eu pour effet de générer des ventes record en 2017.